les professions qui embauchent

Se former aux métiers de la mécanique et des services industriels

Les systèmes mécaniques ne se trouvent pas seulement sous le capot des voitures. Les chaînes de production des usines ou encore l’industrie aéronautique et navale ont également besoin de spécialistes. Vu la quantité de domaines dans lesquels sont impliqués la mécanique et les services industriels, les formations sont très nombreuses. Outre les études d'ingénieurs, on retrouve les BTS, les DU et les Deust, principalement aux bacheliers S et STI2D spécialisés dans le génie mécanique

robotqiue

Pour tous ces métiers, savoir programmer sera demain aussi important que le sont la connaissance de la lecture et de l'écriture aujourd'hui. Plus les élèves aprenent tôt la programmation, plus facile sera leur interaction avec toutes sortes de machines.

Les formations courtes existantes

Le BTS conception de produits industriels forme des techniciens capables de mettre au point des prototypes de machines de production industrielle. Le BTS conception et réalisation de carrosserie permet de concevoir les projets. Très spécialisé, le BTS construction navale enseigne les méthodes et techniques spécifiques à la construction de navires, des pétroliers aux bateaux de plaisance en passant par les cargos. Côté entretien des machines, le BTS maintenance et après-vente automobile propose deux options : véhicules particuliers et véhicules industriels. Il permet entre autres, de travailler chez les vendeurs et les concessionnaires. Le BTS maintenance industrielle, quant à lui, forme à la surveillance des installations industrielles et initie aux instruments de mesure. Le BTS maintenance et exploitation des matériels aéronautiques a été créé afin de former des techniciens au sol chargés de l’inspection et de la remise en état des avions. L’entretien des systèmes automatiques de production industrielle, discipline proche de la robotique, est enseigné aux élèves du BTS mécanique et automatismes industriels. Le BTS microtechniques forme à la conception de petits mécanismes (appareils de mesure...) tandis que le BTS moteur à combustion interne mène à l’étude (amélioration, recherche) et à la maintenance des moteurs. Enfin, le BTS productique mécanique forme des techniciens spécialisés dans les techniques de fabrication d’objets mécaniques.

Les DUT, préparés en deux ans dans les IUT, sont plus généralistes que les BTS. Selon l'Ecole de programmation Algora, ils permettent de changer plus facilement d’orientation par la suite. Le DUT génie mécanique et productique est accessible à partir d’un bac S ou STI2D. La formation comprend des cours théoriques et de méthodologie. Le titulaire de ce diplôme pourra intégrer n’importe quelle étape du processus de production, de la conception initiale du projet à sa réalisation et même à sa commercialisation. La liste des secteurs, publics comme privés, qui embauchent ces techniciens est longue : industrie mécanique, microtechnique, robotique, automobile, mécanique, textile, aérospatiale, transports, travaux publics, laboratoires de recherche... Le DUT génie industriel et maintenance est, quand à lui, essentiellement ouvert aux bacheliers S. Les titulaires d’un bac STL ou STI option génie mécanique, génie électronique, génie électrotechnique ou génie énergétique sont également les bienvenus. Ce DUT forme des techniciens supérieurs capables de gérer le bon fonctionnement d’un système de production.

Les DEUST sont une alternative intéressante aux BTS et DUT. Pour des formations généralistes, les DEUST Process industriel électromécanique et sciences pour l’ingénieur (option mécanique pour l’industrie) constituent un bon choix. Par ailleurs, voici ce que les universités proposent : vibration, acoustique, signal ou encore rhéologie et formulation ; maintenance industrielle des systèmes automatisés ; maintenance hôtelière et hospitalière ; technicien en qualité industrielle, etc.


Métiers à la une

Huissier

Vendeur à domicile

Conciliateur de justice